C P A ®

La CPA : Une Thérapie de l’Être

La formation de Communication Profonde Accompagnée est accédité par l’ASCA au titre le la formation continue : http://www.asca.ch

Auf Deutsch : http://dietiefenkommunikation.jimdo.com/die Tiefenkommunikation/

In English: http://www.innercommunication.fr/
 
logo CPA Mandala
« Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de conscience, mais les problèmes qu’il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau. » Albert Einstein

     http:/

                http:/

Nos capacités de communication sont bien plus vastes que ce à quoi nos croyances nous limitent. Les très jeunes enfants, si
 réceptifs au vécu de leurs proches, ont la capacité de capter ce qui émerge au cœur de chacun. 
Cette capacité d’entrer en résonance avec le cœur d’autrui et de décoder son vécu profond est sans doute une compétence inhérente à notre condition humaine. 
La Communication Profonde Accompagnée montre l’émergence de ce potentiel que nous retrouvons progressivement aujourd’hui. Ainsi, notre réceptivité   dépasserait ce qui concerne notre individualité et nous donnerait accès à un champ transpersonnel dont Carl Gustav Jung le premier a évoqué l‘existence.
 Les exemples donnés dans ce livre montrent que les personnes privées de l’usage de la parole semblent vivre au quotidien dans ce champ transpersonnel. 

verbeLa Communication Profonde Accompagnée associe le verbe au toucher, dans une prise de contact et un soutien de la main de la personne accompagnée. communication est avant tout un accueil, une écoute qui permet à chaque accompagné de mieux se structurer et d’élargir le champ de son expérience. L’objectif du travail d’accompagnement est de permettre l’émergence d’un aspect du passé tel qu’il fut enregistré par la personne venue consulter, afin que cette personne puisse vivre son présent avec une conscience accrue.

Il s’agit d’une approche transpersonnelle alignée sur le plan de conscience du coeur.

« Qu’y a-t-il de plus fondamental que de savoir: Voilà qui je suis? » C.G.Jung

Voir aussi article publié dans ITJ,  2014 : traduction_de_l’article_paru_dans_Integral_transpersonal_Journal

Dans le prolongement de ce qui fut initié par C.G.Jung d’une part et Françoise Dolto d’autre part, la CPA a pour objectif de permettre à chaque personne d’être sujet de son devenir en ouvrant un espace à l’expression d’une parole authentique issue du coeur.

La Communication Profonde Accompagnée fut développée à partir de mon propre chemin de vie. Plusieurs années passées à l’étranger, dont dix ans au Japon, m’ont permis d’élargir toujours plus son système de croyance au bénéfice d’une vision de l’être humain, qui intègre diverses représentations du monde et de la vie. Ma rencontre avec Pierre Weil fut déterminante et a largement participé à mon engagement au service de la dimension transpersonnelle de l’accompagnement thérapeutique.

Cette approche est un approfondissement ce qui est nommé « Communication Facilité », dont l’objectif est de permettre aux personnes privées de l’usage de la parole d’exprimer leurs besoins et leurs désirs.

La Communication Profonde Accompagnée® va au-delà et ouvre un espace d’expression profonde disponible pour tous. C’est donc en premier lieu aux personnes privées de l’usage de la parole que nous devons le développement de cette approche novatrice à la disposition de chacun.

La Communication Profonde Accompagnée (C.P.A.)® permet, par un accompagnement du geste au dessus d’un clavier d’ordinateur, l’expression d’une part de nous-mêmes à laquelle nous n’avons habituellement pas accès.  C’est une approche qui facilite le lien avec l’aspect transcendant de l’être, permettant ainsi à la personne accompagnée de changer de regard sur sa vie. L’accès à la transcendance, ou selon la terminologie de C.G.Jung, au Soi, ouvre une fenêtre vers une Conscience plus vaste que notre conscience ordinaire. Ce qui semblait insoluble se résout. Le contact se fait de cœur à cœur et nous pourrions aussi parler d’une Communication Profonde Accompagnée du cœur. La Communication Profonde Accompagnée permet de poser sur notre vécu un regard élargi. Nous quittons l’identification à nos blessures et l’expansion de conscience qui en résulte favorise le renouveau dans nos vies. L’espace du coeur devient alors disponible pour que les situations bloquées se dénouent et que les émotions résiduelles se libèrent

Cette approche permet à des personnes privées de l’usage de la parole d’exprimer leur vécu et la sagesse qui les habite.

« Ta main va dire les mots que ton coeur connaît »

clavier dans coeurSur un plan pratique :   En tant qu’ « accompagnante », qui  soutient la main de   la personne qui écrit, je m’assieds à côté d’elle et veille à ce que les deux chaises soient bien parallèles afin d’éviter toute torsion au niveau des  épaules. La main droite ouverte face au ciel, telle une coupe j’accueille, dans la paume de cette main, la main gauche, doigts repliés sauf l’index, de la  personne venue me voir. Son index est isolé et prêt à appuyer sur les touches du clavier d’ordinateur placé devant nous. Je prends le temps de me centrer et « écoute » la main de mon partenaire, c’est-à-dire que je me mets en état de  réceptivité pour percevoir toute amorce de mouvement. Au bout de quelques  secondes je sens une impulsion venant de sa main. Le mouvement que j’accompagne est ainsi initié. La main de mon partenaire me conduit sur les touches du  clavier et des mots se forment.

 

La CPA s’adresse autant aux personnes privées de parole qu’aux personnes  capables de communication verbale. La vision du handicap est bouleversée par cet accompagnement. Les textes tapés montrent que, quelque soit le handicap qui empêche quelqu’un de communiquer par la parole, une conscience intacte se  déploie à un autre niveau de réalité que son système cognitif et sensoriel. Le  soutien de la main ouvre l’accès à cette part indemne de l’individu. Selon le registre sollicité, La Communication par clavier sera le révélateur de différents aspects de l’être de celui qui s’exprime.

http://Les voix de la main : faire des blessures le levier de sa réalisation

La personne qui soutient la main joue le rôle d’un médiateur moteur, sensoriel et cognitif. C’est-à-dire qu’elle met à la disposition de son partenaire de communication ses propres « outils d’expression ». L’hypothèse, développée par le neurologue John Eccles, selon laquelle, « L’unicité de la conscience ou de l’âme provient d’une entité située dans un autre niveau de réalité « , permet de comprendre ce qui se produit au cours du processus de la Communication Accompagnée. Il semble que, quelque soit le handicap dont souffre la personne privée de parole, elle dispose d’une conscience intacte qui se déploie à un autre niveau de réalité que le système cognitif et sensoriel. L’accompagnant, en se mettant à la disposition de la personne qu’il accompagne, devient le récepteur de la conscience de son  partenaire de communication et met son propre coeur au diapason de celui qu’il accompagne.  Les textes tapés par des personnes privées de parole touchent profondément leurs proches.

J’utilise aussi le soutien de la main pour venir en aide aux personnes valides qui le souhaitent, souvent en collaboration avec des psychothérapeutes qui connaissent ce travail. Le soutien de la main contribue à établir le contact avec ce que j’appellerais le « centre de vérité » de la personne accompagnée, et, à partir de ce centre, permet d’accueillir et d’intégrer tous les aspects enfouis et parfois dissociés de la personnalité. Le but est de devenir « indivis », non divisés, et d’élargir la conscience dans l’acceptation et la reconnaissance de tous les aspects de la personne, en réconciliant les opposés au sein même du conscient. La réconciliation des opposés s’opère ainsi dans l’individu, un terme est mis à la confrontation et la paix intérieure s’installe peu à peu. L’objectif de la communication profonde est, à travers le texte tapé, de permettre à la personne accompagnée de devenir plus consciente d’elle-même, de se délivrer de son attachement au passé et de sa peur du futur afin d’apprendre à vivre l’instant présent en toute conscience.

L’accompagnement a lieu à deux niveaux :

  • Au niveau du geste, d’une part, puisque, par le soutien de la main, il permet l’accès au clavier de l’ordinateur.
  • Sur un plan psychologique d’autre part, l’accompagnant est le témoin bienveillant qui accueille ce qui se tape. L’objectif est de permettre à la personne d’intégrer peu à peu, à partir de son centre, les aspects encore non  reconnus de la totalité psychique.

Pour ceux qui ne disposent pas de la parole consciente, je permets que s’ouvre un espace d’expression. La C.P.A. ne réduit pas le handicap. C’est simplement une aide qui apporte un mieux-être à ceux qui en bénéficient.

 

 

Copyright 2011 Communication Profonde Accompagnée©. Tous droits
réservés.